Conseil Supérieur d’Ahl-ul Bayt pour la Culture et le Développement au Burkina Faso

Conseil Supérieur Ahl-ul Bayt pour la Culture et le Développement (CSA/CD) 

Wednesday, 07 December 2016 12:13

ARBA’INA ACHOURA : Le sens profond d’une commémoration annuelle Featured

Written by 
Rate this item
(0 votes)

DSC00344

A l’occasion de la commémoration de l’anniversaire du 40ème jour de la disparition tragique de l’Imam Houssein (as), une conférence publique placée sous le thème : « le sang, le message et la dimension du chiffre 40 » a été animée, le dimanche 20 novembre 2016 à Ouagadougou par des musulmans du mouvement chi’ite. Cette conférence a été initiée par le Conseil supérieur d’Ahlul Bayt pour la culture et le développement au Burkina Faso (CSA/CD) en partenariat avec l’Institut international Al Moustapha au Burkina Faso.

« Le sang, le message et la dimension spirituelle du chiffre 40 ». Tel est le thème principal développé à l’occasion de la conférence publique animée, le 20 novembre dernier à l’Ecole privée de formation des enseignants du primaire-Ghadir (EPFE-Ghadir). Cette conférence qui s’inscrit dans le cadre de la commémoration du triste anniversaire du 40ème jour de l’assassinat de l’Imam Houssein (as) ainsi que ses 72 compagnons et proches parents à Karbala en Irak. Elle a permis aux nombreux fidèles musulmans qui y ont participé de se rappeler la cause du combat mené par le petit-fils chéri du prophète Mohammed (saw) pour que triomphe les idéaux de « l’islam vraie ». Le sens de ce noble combat a été dévoilé par l’Imam Houssein (as) lui-même peu avant sa disparition : « Je ne me suis pas soulevé de gaieté de cœur, ni par arrogance, ni dans l’intention de semer la corruption, ni de commettre l’injustice. Je me suis soulevé pour demander la réforme de la communauté de mon grand-père, le prophète Mohamed (as) pour ordonner le bien et interdire le mal » avait-il dit pour situer clairement l’enjeu de son soulèvement contre le calife Yazid avant son assassinat perpétré en 680 de l’ère chrétienne. Plus de 13 siècles après cet assassinat « odieux» n’a cessé d’émouvoir et de plonger des millions de musulmans dans la douleur et dans la consternation. Il restera gravé dans la mémoire de ces fidèles, comme l’évènement qui marque la cruauté et la barbarie des hypocrites et des mécréants qui ont arraché le petit-fils chéri du prophète Mohammed (saw) à l’affection des adeptes de l’islam vrai. Mais le sacrifice de la vie de l’Imam Houssein (as) n’a pas été vain, loin s’en faut. Il a permis de faire triompher les idées et principes de l’islam vrai pratiqué aujourd’hui par des millions de musulmans à travers le monde qui se remémorent chaque année, la tragédie de Karbala. Ces millions d’adeptes de la religion musulmane dont les valeurs cardinales ont été vaillamment défendues par l’Imam Houssein (as) honorent, du reste, la mémoire du petit-fils chéri du prophète Mohammed (saw) à l’occasion du triste anniversaire de sa disparition tragique (Achoura).DSC00339

Rien n’est fait en mémoire de Yazid

Il en est de même lors du 40ème jour de l’anniversaire de son assassinat appelé « Arba’Ina Achoura » qui mobilise plus d’une vingtaine de millions de fidèles dans la ville de Karbala sur le site de la tombe de l’Imam Houssein (as) et de ses compagnons massacrés. Ce « rendez-vous » annuel à Karbala est l’un des plus grands rassemblements religions au monde qui donne l’occasion de rendre hommage aux martyrs de la tragédie qui comporte, selon El Hadj Hamadi Baro, deux principales facettes dont la première est celle du sang. Ainsi, l’Imam Houssein (as) et ses compagnons incarnent par le sang qu’ils ont versé la première facette tandis que la seconde est constituée autour du message véhiculé par Sayyedat Zaynab (as) qui est la sœur de l’Imam Houssein (as). C’est elle, en effet, qui a pris la responsabilité de transmettre le message du combat de son frère assassiné. Il a fallu, a-t-il rappelé, que Zaynab (as) se mette à la tâche pour montrer à qui de droit, au peuple, à la population que ce que le calife yazid en son temps était entrain de dire était archi faux « Yazid a massacré purement et simplement les membres de la famille du prophète Mohammed (saw), ce qui va lui coûter très cher puisque 4 ans après, il va terminer son califat de la manière la plus atroce. Cela montre que le soulèvement de Imam Houssein (as) a permis aux gens de comprendre ce que c’est que l’islam réel puisqu’il a dit en son temps en se soulevant contre Yazid qu’il ne s’était pas soulevé de gaieté de cœur ni pour un bien personnel mais pour rétablir la religion vraie prônée par son grand père qui est le prophète Mohammed (saw). C’est pourquoi le jour de l’anniversaire de son assassinat (Achoura) est commémoré ainsi que le 40ème jour de cet Achoura qui est Arba’Ina Achoura. Par contre, il n’y a pas de commémoration, rien n’est fait en mémoire du calife Yazid » a confié El Hadj Baro. 

Saïdou Zoromé

Read 128 times Last modified on Wednesday, 07 December 2016 16:30
You are here: Home Religion Ahl ul bayt ARBA’INA ACHOURA : Le sens profond d’une commémoration annuelle